INTERDITS ALIMENTAIRES : PAS DE BŒUF ?


Quand on pense "interdits alimentaires" en Inde et dans l'Hindouisme, l'occidental pensera interdiction de manger de la viande de boeuf sans d'ailleurs trop savoir pourquoi...


Pas de boeuf pour les hindous ?

Certes, les hindous, qu'ils soient en Inde ou à la Réunion  évitent généralement de manger du boeuf. Chacun sait que la vache est sacrée car elle fournit le lait-et assure donc une bonne croissance- à des enfants dont la mère est souvent trop maigre pour les allaiter. Le pendant masculin de la vache, le boeuf lui tire la charrue permettant les travaux des champs et donc de nourrir les hommes. Tous les produits de la vache sont sacrés : sa viande-que l'on ne mange pas- sa bouse qui, sèche, sert à faire cuire le manger et à se chauffer et même son urine qui est un désinfectant parfait. On laisse donc circuler librement les vaches en liberté et on a fait du taureau Nandi, le "vahana" la monture sacrée du dieu Shiva.

Un interdit lié à la caste d'appartenance

Chacun sait qu'il y a une multitude de castes-sortes d'organisations sociales et professionnelles- en Inde.

Tout en haut, il  y a le "brahmane" dont le rôle est d'enseigner aux hommes la religion. Il a une mission spirituelle et intellectuelle. Il se doit d'être pur et donc d'être totalement végétalien (ni viande, poisson ou oeufs). Personne, d'une caste inférieure n'est autorisé à manger avec lui ni même à lui préparer son repas. Encore moins à le toucher...

En dessous, il y a le kshatria, le "guerrier" dont la mission est de défendre le pays. Compte-tenu d'un travail essentiellement musculaire et physique, il peut être autorisé à manger de la viande pouracquéérir la force nécessaire.

Puis c'est le Vaishya, le riche commerçant ou industriel. Issu des classes dominantes et aisées, il se doitd'entretenir financièrement et matériellement  les 2 classes au dessus de lui, mais aussi de se perfectionner vers l'ascèse en se dirigeant vers un végétarisme progressif.

Enfin, le Shudra-travailleur agricole, artisan- et l'intouchable : Celui là travaille dur, de ses mains et il lui faut beaucoup de force et de résistance. Etant impur, il n' y a de toutes façons pas de problème à ce qu'il mange viande et poisson...

Au dessus des castes-et quelque soit celle dont il est issu- il y a l'ascète, le moine , le sannyasi-renonçant- Celui-ci se doit d'être parfaitement pur et donc d'être végétalien selon le principe intangible de "l'ahimsa" : la non-violence qui interdit bien entendu de tuer et plus largement de faire du mal en pensées, paroles ou actions..

A la Réunion

Les esclaves et plus tard les engagés-originaires du Tamil Nadu -étaient généralement des basses castes : shudras et intouchables. Ils étaient impurs de naissance et donc autorisés à manger viande, poisson et oeufs. Seul le boeuf est proscrit.

C'est pour aller au temple ou participer à une cérémonie en l'honneur de telle ou telle divinité, qu'intervient le concept de purification nécessaire. En plus de bains purificateurs, d'abstinence sexuelle et de prières, l'hindou réunionnais va faire un carême plus ou moins long (3 jours pour aller prier dans le temple ou un jeune complet de 24h) pour se purifier. Lors du carême, il ne mangera pas de viande et pour les grandes cérémonies telles que la marche sur le feu ou le Cavadee ni viande, ni poisson, ni oeufs.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 7 Avril 2019 - 08:34 POURQUOI SONNONS-NOUS LA CLOCHE DANS UN TEMPLE ?




VOS MOMENTS UNIQUES !