Malbar.fr : N°1 de l'Hindouisme à l'Île de la Réunion et dans le Monde

PLUS D'OFFICIANT AU TEMPLE SIVA SOUPRAMANIEN DE ST-BENOÎT



Que se passe-t-il au Temple Siva Soupramanien à Saint-Benoit ? C’est la question que se posent nombre de fidèles qui fréquentent ce lieu de culte où depuis une semaine il n’y a plus de prêtre. Toutes les cérémonies qui étaient prévues ces derniers jours ont été annulées.


Nous avons posé la question à Marc Cadivel, le président du temple de la Marine depuis 37 ans. « Le prêtre m’a dit qu’il voulait arrêter. Il a quitté le temple lundi dernier et il est allé s’installer avec sa petite famille du côté de Sainte-Anne je crois ». Le prêtre, qui est réunionnais, était en poste depuis bientôt 3 ans.

Plainte pour « attouchements » ?

Pourquoi a-t-il pris la décision de partir, comme cela, subitement, sans même en informer les membres du bureau de l’association Siva Soupramanien qui gère le temple de la Marine ? « Je ne sais pas », répond le président, peu convaincant. Un prêtre qui part du jour au lendemain, après trois ans de service, c’est quand même assez rare. D’où l’interrogation de nombreux fidèles d’autant que les cérémonies en l’honneur de la déesse Karly auront lieu les 9, 10 et 11 août, c’est-à-dire le week-end prochain.

Qui va officier ? « Je vais devoir trouver un autre prêtre, ce n’est pas évident », reconnaît Marc Cadivel. Si le président Cadivel se montre peu prolixe quant aux raisons qui ont poussé le prêtre à quitter la cour du temple de Saint-Benoît, les autres membres du bureau et certains fidèles expliquent que « récemment les gendarmes sont venus au temple à la recherche d’éléments suite à une plainte déposée par une dame pour attouchements ». Info ou intox ? Le président le répète : « je ne sais rien. Le prêtre ne m’a pas dit pourquoi il voulait partir et je n’ai pas cherché à le savoir ».

D’après nos informations, plusieurs femmes fréquentant le temple auraient fait part aux membres du bureau de l’association du comportement et de certains gestes déplacés du prêtre à leur égard. « Cela ne pouvait plus durer. En attendant la fin de l’enquête en cours, nous avons préféré nous séparer du prêtre », explique un membre du bureau. A suivre !

Source : FreeDom. 

Les premières rédactions :

''M’a là entendu que te touche touche un peu femmes do moun- des voitures té restent devant lo chapelle , l’a mal fini ti woi''

''Un soir disant prête qui arnaque les fidèle en leur fesant croire que il a des chose maléfique et faut faire tel cérémonie ! Un baisseur paquet ! Donner rdv à 6h pour venir au temple et faire la cérémonie qui soit disant chasse le mauvais espris et qu’il fallait absolument que personne soit present .heureusement que j’ai trouvé sa louche et je ne suis pas aller !''

''Du n’importe quoi cet homme est juste et droit .Trop de jalousie a mon sens .Vous savez lorsqu’on vous en veut à cause de vos connaissances et de votre savoir il n’y a pas 36 solutions pour faire descendre quelqu’un avec la justice humaine .
Mais la justice divine existe et nous saurons la vérité .Certes des noms seront salis mais dieu existe et lumière sera faite .''



Nouveau commentaire :

Règles communautaires Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.