Malbar.fr : N°1 de l'Hindouisme à l'Île de la Réunion

L'INDE EXPORTERA 8 MILLIONS DE VACCINS COVID-19 EN OCTOBRE



L'Inde exportera huit millions de doses de vaccin contre le coronavirus d'ici la fin du mois d'octobre, après avoir levé son interdiction d'envoyer des doses à l'étranger, a déclaré un haut responsable du ministère des affaires étrangères. Le premier ministre Narendra Modi a fait cette promesse lors d'un sommet avec les dirigeants des États-Unis, du Japon et de l'Australie - «le quadrilatère» de la région Pacifique - à Washington.


La plupart des vaccins iront à des nations de la région Asie-Pacifique, où ces pays cherchent à contrer l'influence croissante de la Chine, a déclaré le ministre des affaires étrangères, Harsh Vardhan Shringla, lors d'une conférence de presse vidéo.

Modi a déclaré que l'Inde fournirait huit millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson, qui est fabriqué sous licence par la société indienne Biological-E, a indiqué Harsh Vardhan Shringla. «Ce vaccin sera prêt d'ici la fin du mois d'octobre. Il s'agit d'une livraison immédiate, du quadrilatère à la région indo-pacifique», a déclaré Shringla aux journalistes.

Interdiction d'exporter

L'Inde a mis fin cette semaine à son interdiction d'exporter des vaccins, alors que les nouvelles infections et les décès ont considérablement diminué et que le programme de vaccination indien s'est accéléré.

L'un des plus grands producteurs pharmaceutiques du monde, l'Inde avait déclaré cette année qu'elle fournirait un milliard de doses de Covid-19 à d'autres pays d'ici décembre 2022, avant d'interrompre ses exportations en mai, victime d'une vague de coronavirus dévastatrice. Le pays a été confronté à des semaines de pénurie de vaccins lors de la flambée de l'épidémie entre mars et mai, qui a infecté des dizaines de millions de personnes et fait au moins 250.000 morts. Le pays a maintenant administré près de 840 millions de doses de vaccin. Quelque 47% de la population adulte a reçu au moins un vaccin et 16% deux.



Nouveau commentaire :

Règles communautaires Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.