Malbar.fr : N°1 de l'Hindouisme à l'Île de la Réunion

POURQUOI SOMMES-NOUS NÉS DANS CE MONDE ?



Pourquoi sommes-nous nés dans ce monde ? Il y a trois réponses possibles. La réponse de l'hindouisme à la question est expliquée en détail. Il n'y a pas de "pourquoi" à cela, prenant pour acquis que tout dans la nature n'a pas de sens et peut être appelé un simple hasard. C’est une vision purement matérialiste et son éthique consiste à faire du foin pendant que le soleil brille.


Nous sommes ici à cause de la volonté de Dieu. Mais on ne peut pas répondre à la question de savoir pourquoi Dieu devrait le vouloir, alors qu'Il est un être parfait n'ayant aucun besoin. L'homme se trouve dans une situation difficile, qui est décrite comme un péché dont le salaire certain est la sujétion à la mort et à la destruction. Cependant, Dieu qui a créé l'homme lui a fourni un moyen de s'en sortir, ce que la vraie religion lui a tracé. C'est le point de vue d'une religion comme le christianisme.

Il existe un troisième point de vue sur les religions indiennes telles que l' hindouisme , le bouddhisme, le jaïnisme, etc. Ils disent que nous sommes ici à cause de notre karma, des effets bénéfiques et néfastes et des tendances des actions passées qui doivent nécessairement apporter des joies et des souffrances à la personne qui en est responsable.

Ainsi, même en acceptant Dieu, les sages hindous ont jugé nécessaire de soutenir que notre vie actuelle est la continuation d'une vie antérieure et que le montant des bonnes et des mauvaises activités que nous avons accomplies dans le passé, à savoir notre karma, a nécessité notre présent. incarnation, de sorte que les joies et les souffrances inhérentes à ces activités puissent nous revenir.

Alors que la loi du karma explique ainsi des modes de réalisation particuliers, qui ne sont que des maillons de la chaîne de l'évolution spirituelle, la source ultime de ce processus évolutif est Dieu lui-même. Mais contrairement à la pensée chrétienne, ce processus évolutif dans son ensemble n'a pas de commencement ni de cessation totale, selon les écritures hindoues. Il est cyclique et fait partie intégrante de la nature de Dieu, étant aussi éternel que lui-même. C'est une projection de son pouvoir de manifestation. On ne peut pas dire que le processus est dû à une contrainte extérieure, car c'est une expression de sa nature et il n'est pas lié ni affecté par celle-ci.

Le Jiva, un aspect du pouvoir de manifestation de Dieu, est impliqué dans ce processus cyclique. De la matité et de l'inertie de la matérialité, il évolue dans des états de perfection de plus en plus grands à travers toutes les épreuves de naissances et de morts répétées jusqu'à ce qu'il manifeste la sagesse parfaite qui consiste en une compréhension de sa relation intime avec l'Etre Suprême. Il peut alors rechercher une fusion complète en lui ou conserver son individualité tout en étant établi en union avec lui dans sa conscience et son bonheur. Un tel libéré devient le participant de l'Être suprême dans son sport d'expression créatrice et rédemptrice, et un partisan de la félicité suprême qui en est la source. On dit que la vie nous offre ces réalisations, et c’est ce qui donne un sens à la vie.

Nous sommes ici dans une situation particulière à cause de notre Karma.

Extrait d'un article rédigé par Srimat Swami Tapasyanandaji Maharaj (1904 à 1991), vice-président de l'Ordre Ramakrishna, dans l'édition d'avril 2018 du magazine Vedanta Kesari.



Nouveau commentaire :

Règles communautaires Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.