Malbar.fr : N°1 de l'Hindouisme à l'Île de la Réunion et dans le Monde

LES RITES FUNÉRAIRES TAMOULS


Rituels souvent inconnu, pourtant il reste important d'avoir une approche sur les rites à effectuer lors du décès d'un proche et aussi bien connaître davantage. Zoom sur les rites funéraires tamouls.

En vous abonnent aux contenus de notre site internet, vous contribuer à son développement et au paiement de ces factures. Votre abonnement contribuera à nous aider et soutenir notre équipe rédactionnelle. Nous vous proposons trois abonnements : mensuel, trimestriel et annuel via Paypal. D'autres méthodes de paiement viendront s'ajouter au fur et à mesure. Pour tous problèmes techniques, nous vous invitons à nous écrire à contact@malbar.fr
LES RITES FUNÉRAIRES TAMOULS
Rédigé le Samedi 13 Août 2016


1.Posté par ninsingen saminaden le 13/08/2016 21:17
toutes les religions ont leur propre rites....cela fait partie de la vie...

2.Posté par Anonyme le 16/08/2016 09:43
Bonjour. Peut-on avoir quelques précisions au sujet de la durée du deuil par rapport au degré de parenté?

3.Posté par Facebookeur le 01/11/2016 09:45
Bonjour qu'elle est votre source concernant les details sur les 1 ans et 1 jour? Car de sources sûre ce n'est absolument pas comme cela, ce que vous décrivez est typiquement locale.
Selon la religion et les saintes écritures après le 16ème jour et avoir effectué les rituels on peut reprendre notre vie spirituelle normalement et aux 1 ans on fait le "moksha dipam" (lampe de libération) pour l'âme du défunt.

Après chacun pratique comme bon lui semble...

4.Posté par Thierry le 01/11/2016 12:11
J'aimerais bien connaître les références de ces "Saintes écritures" trop facile ...!!

5.Posté par FACEBOOKEUR le 01/11/2016 12:36
Copié-coller tout droit sortie de ma boîte mail quand j'ai questionné le swamji sur ce sujet

1- Bonjour !

Je vous remercie pour votre courriel et surtout pour le questionnement.
En effet, il y a des règles qui sont applicables quand on suit une religion telle que l'hindouisme - qui n'est pas qu'une religion !

Il faut faire la différence entre certaines traditions en Inde et celles qui sont plus locales. En Inde, jusqu'à récemment, toute la famille vit sous le même toît, donc quand un évènement suivient, toute la famille est concernée. L'Inde est aussi concernée par le système de castes, pas nous les Réunionnais.
A la Réunion, la famille se subdivise en plusieurs branches au fur et à mesure des mariages ou les unions libres.

En ce qui concerne le deuil, il faut savoir que selon la tradition, il y a une période d'impureté rituelle après une naissance ou un décès. Cette impureté disparaît au fur et à mesure que l'on accomplit certains actes rituels qui portent aussi le nom de karma.

A la Réunion, pendant les deux premières semaines après un décès, il y a, au niveau familial, des rites obligatoires à accomplir afin de payer ses dettes morales envers le défunt. Ces dettes se terminent par le karoumadi (kalmadi) mais surtout par le cérémonie du moksha dîpam (la lampe de la libération). Contrairement à ce que certains avancent, ce n'est pas l'âme qui est libérée par le moksha dîpam mais ce sont les membres de la famille qui sont libérés des rites obligatoires. Il ne reste ensuite que des rites de mémoire tel le sambrâni.

Voilà donc ma vision. Les rites évoluent selon les époques et les lieux. A nous de bien comprendre l'esprit des rites afin de mieux les appliquer.

Cordialement,
Swamiji

2 - Bonjour,

A la Réunion, c'est au bout de 16 jours que l'on fait, en général, le karoumadi suivi du moksha dîpam. Une fois libéré des rites obligatoires - donc après le moksha dîpam - on peut reprendre le cours normal de la vie (aller au temple, marcher sur le feu, kâvadi, etc.)
Mais souvent les croyances sont si puissantes que les gens qui ne suivent pas la tradition orale et sociale sont influencés négativement. Ajouté à cela l'effet peur : "si tu ne fais pas comme ceci ou comme cela, tu auras des problèmes, etc.", les fidèles se renferment dans un cycle d'ignorance et de peur. Dommage ! Mais l'hindouisme est aussi souple que le yoga et les règles évoluent avec le temps et le lieu.

En ce moment, je suis très occupé avec les cérémonies de la Mahâ Shivarâtrî à l'Ashram. Mieux vaut me recontacter la semaine prochaine pour un rendez-vous.

A bientôt,
Swamiji

Après si vous vous estimez mieux connaitre la religion et les saintes écritures que lui ... libre à vous maintenant de faire votre opinion sur le sujet.

6.Posté par Greg le 30/10/2018 20:41
Bonjour,

Il y a-t-il une raison pour que samblani (sambrani) désigne à la fois le rituel annuel d'offrandes aux défunts et l'encens utilisé lors des cérémonies ? Si oui laquelle ?
Merci d'avance

Nouveau commentaire :

Règles communautaires Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.