LA DÉESSE CHOTTNIKKARA BHAGAWATI


Bhagavathi est une référence générale aux déesses mères, en particulier au Kerala, au Maharashtra et à Goa. En fait, le terme est pan-indien. Il s'agit principalement de la déesse Saraswathi, Lakshmi, Parvathi, Durga et Kali. En effet, il s’agit d’une référence générale au panthéon hindou des divinités féminines. Dans ces endroits, leurs temples sont connus sous le nom de Temple Bhagavati. Par exemple, certains des temples remarquables du Kerala sont les suivants: temple Attukal Bhagavathy, temple Chottanikkara Bhagavathi, temple Kodungallore Bhagavati, temple Kavaserry Bhagavathi et temple Mangottu Bhagavathi.


Bhagavati est synonyme de Shakti, l'aspect féminin du divin, conceptualisé par la tradition Shakta de l'hindouisme. Elle est la contrepartie féminine sans laquelle l’aspect masculin, qui représente la conscience ou la discrimination, reste impuissant et vide. Le terme général pour Bhagavathi est Devi, par essence, la forme de base de chaque déesse hindoue.

En tant que Prakriti, elle est la manifestation féminine du seigneur suprême, équilibrant l'aspect masculin du Purusha adressé divin. Dans Shaktam, Devi est l'Être suprême. Dans le Vaishnavisme, Lakshmi en tant que Devi incarne l'énergie active et le pouvoir de la divinité masculine, Vishnu. Dans le shaivisme, le pendant de Devi est Parvathi, l’énergie matérielle de Shiva. Dans la tradition Smartha, Devi est l'une des cinq formes primaires de Dieu.

TEMPLE DE CHOTTANIKKARA BHAGAVATHY : On dit que Chottanikkara est la corruption de Jyotiannakkara. Il est également dit que Jagadguru Adi Sankaracharaya a amené les Jyotis de Mookambika Devi de Mookambika à Chottanikara. Par la suite, le lieu devint un lieu de vénération sous le nom de Jothiyanikkara qui, avec le temps, semble se prononcer comme Chottanikara.

Ce temple est situé près d'Ernakulam au Kerala et se distingue par son histoire et son architecture de temples inspirés d'anciens vishwakarma sthapathis. Ici, la divinité Chottanikkara est Trikala Devi, ce qui signifie qu’elle est vénérée sous trois formes différentes à trois moments différents: le matin, Saraswathi est tout habillé de blanc pur; comme Bhadra Kali à midi vêtu de pourpre et de Durga le soir vêtue de bleu. Ainsi, les deux divinités président ici, comme on peut le voir à Melekkavu et à Keezkkavu. Rajarajeswari préside à Melkkavu. Keezhkkavu Bhagavathy est la Mère Badrakali sous forme d'ugra. On croyait que le chaithanyam était vénéré par saint Bhoga et de nombreux autres Acharyas comme ShankarAchArya, Vilvamangala Swamiyar, KAkkassri Bhattathiri, etc.

TEMPLE DE MELKKAVU : Le sanctuaire sacré est au sommet de la colline. Il est ouvert à 4 heures du matin. C’est l’époque où la déesse Saraswathi se manifeste en tant que Sree Mookambika Devi. C’est pour cette raison que le temple Mookambika à Kollur est ouvert un peu plus tard, car on pense qu’elle revient du temple Chottinikkara. La divinité dans le temple Melkkavu est quatre forme armée de Devi. Elle tient le chakra, la conque et montre les mudras entre les deux autres mains. Elle se trouve à Swayamvarabhava-Prakriti et à Purusha Bhaava. Elle est vénérée comme Bhadrakali à midi et comme Durga le soir. La spécialité est l'idole de la déesse qui n'est pas fixée au sol mais montée sur le sable. La divinité est également connue sous le nom de Lakshmi Narayana car Vishnu est assis sur le même socle.

KEEZHKKAVU TEMPLE : Ce temple est au pied des collines. L'idole au temple Keezhkkavu est à Roudra Bhava. La puja Guruthi est jouée ici dans la nuit à partir de 20h45 toutes les nuits. Beaucoup d'autres divinités sont vénérées ici. L'idole de Vishnu se trouve du côté droit de l'idole de Devi sur la même base et s'appelle donc Lakshmi-Narayana. Brahma, Shiva, Subrahmania, Ganapathi, Sastha sont à l'intérieur du SriKovil. À l'intérieur du Nalambalam se trouvent Sastha avec Prabhadevi et Sathyaki devi. Kapaleeswaran, Shiva avec Ganapathi, Nagas sont à l'extérieur du Nalambalam.

Un grand nombre de dévots vient à Keezhkkavu Bbhagavathy pour se débarrasser de l'esprit malin. Il existe plusieurs exemples et histoires véridiques démontrant que la déesse protège ici ses fidèles de tout esprit mauvais et de tout prière. On dit que ce temple sauve les personnes souffrant de maladie mentale. Ils viennent chercher refuge à Devi, à Keezhkkavu. Guruthy Pooja est spécial ici. On dit que les fidèles devraient d’abord se rendre à Keezhkkavu, puis à Melakkavu. Il est courant que les fidèles assistent aux 41 jours de bhajans et de prières. Pendant la saison de Sabarimala, ce temple est inondé des bhaktas Sabarimala Samis et Ayyappa.

RAKTHAKKULAM

«Ratham» signifie le sang. «Kulam» signifie étang. Les événements menant à ce Kulam sont retracés dans les Sthala Puranas. Il indique la déesse Bhadrakali décapitant le raksha Yakshi. Les archives du temple datant de 250 ans confirment également les événements puraniques. Les Yakshis sont des esprits féminins. Un Guptan Nambudri, donné à la pratique tantrique contourne son guru, Achan Nambudri. Il se débrouille avec quelques manuels tantriques et s'aventure dans Vamachara. Il a effectué des rituels pour invoquer les yakshis. Il semblait avoir échoué quand un Yakshi assoiffé de sang dans la forêt voisine fut effectivement réveillé. Ce yakshi resta à l'écart dans le noir, attendant le bon moment.

Une nuit, Guptan se hasarda à assister à un spectacle de danse et, sur le chemin du retour, une jeune fille d’une beauté envoûtante rencontre son voyage. Ses sourires étaient tentants et la charmante Guptan tomba dans le filet d'Ithuttu Varasyar, alors qu'elle se présentait. Elle a demandé à sa compagnie de se rendre en ville, d'où Guptan a dû passer chez Achan pour lui rendre des livres. D'une manière ou d'une autre, Guptan n'a pas posé de problème même lorsqu'il s'est rendu compte qu'il se sentait épuisé pendant la marche lente.

En voyant le visage épuisé de Guptan et sa hâte de prendre la route, Achan découvre le Yakshi Ithuttu et il sort de la maison. En la voyant, il devient méfiant. Il a appelé Guptan et lui a demandé de le toucher et de regarder la femme. Guptan fit ce qu'on lui disait et il se figea. Ce qu'il a vu était une apparition: une femme diabolique et voluptueuse, aux yeux féroces et aux dents saillantes. Tandis que les Achan chantaient des mantras, on demanda à Guptan de courir au temple Chottanikkara sans se retourner. Achan lui donna une feuille de palmier griffonnée Devi Mahatmyam et une serviette humide imprégnée de pouvoirs mantriques. Il devait le jeter derrière lui une fois qu'il serait entré dans le temple parikaram.

Maintenant, le Yakshi ne se rendait pas à des êtres humains, alors elle le poursuivit. Elle a donné une chasse compétitive. Selon Sthala Purana, la feuille de palmier a sauvé Gupta jusqu'à présent, mais les Yakshi l'ont poursuivie. Il y avait le souci qu'elle pourrait maîtriser la serviette mantrique. À présent, seule la déesse pouvait le sauver. Atteignant le temple de Kiszhkkavu, il jeta la serviette derrière lui et était sur le point de pousser un soupir de soulagement lorsque le puissant Yakshi étendit anormalement ses mains et lui saisit les talons, juste à l'extérieur du temple.

Cette nuit-là, les Tantriques du temple ont organisé une pièce de théâtre décrivant comment la déesse Bhadrakali avait été mise au défi par Yamaraja et finalement soumise. La pièce était terminée avec les artistes et les tantriques rentrés chez eux, mais la déesse solitaire était toujours présente à l'extérieur du sanctuaire, près de l'arbre du Pipal, examinant les clous enfoncés par ses fidèles. Elle entendit Guptan implorer sa miséricorde. Toujours prête à se battre pour ses fidèles, la déesse bienveillante a saisi l’épée Nandaka installée sous l’arbre Paala et est venue à la rescousse de Guptan. Yakshi, dans sa soif de sang, ne le remarqua pas. Elle était sur le point d’insérer ses griffes dans le cou de Guptan lorsque Bhadrakali l’a confrontée.

Yakshi invoqua ses pouvoirs et s'éloigna de Bhadrakali pour poursuivre Guptan. Alors que Yakshi était sur le point d'entrer dans l'étang, Mère l'attrapa et elle fut décapitée. La tête a été jetée dans l’étang qui est devenu rouge avec le sang de Yakshi. Bhadrakali a maintenu le corps sans tête de Yakshi sans tête pendant un moment avant de le jeter au sol. Elle jeta ensuite un regard sarcastique à Guptan, comme si elle réprimandait des mages noirs et disparut. L’étang du temple de Chottanikara est connu sous le nom de «Raktakulam» en raison de son eau rougeâtre. Apparemment, avec l'assassinat de Yakshi, les esprits redoutés de la région ont été éliminés une fois pour toutes. Yakshi était aussi l’enfant de la mère Bhadrakali. Par sa grandeur et son amour pour tous ses enfants, elle demande donc une petite part des offrandes aux Yakshi tués. Le temple de Chottanikara est donc bien connu pour soulager les victimes de la possession d’esprits et des influences négatives dues aux rituels de la magie noire abhicharam.

FESTIVAL : «Makom Thozhal» signifie «culte le jour du Makam». Ce jour est également connu sous le nom de Chottanikkara Makam. Il est observé le jour où Makam ou Magham Nakshatram tombe dans le mois malayalam de Kumbham. C'est un jour où le temple accorde une préférence particulière aux dévots femmes qui arrivent en grand nombre. Ce jour-là, la déesse Bhagavathi prend un bain rituel. Par la suite, le Seigneur Shasta et onze éléphants caparaçonnés accompagnent Bhagavathi sur le terrain découvert connu sous le nom de Pooraparambu, où elle reste jusqu'à midi. Ensuite, elle et son entourage retournent à son Sanctum Sanctorum. Plus tard dans la journée, elle donne le darshan. C'est le fameux Makam Darshanam ou Makam Thozhal.

MANTRA : Sarva Mangala Mangalye, Shive Sarvardha Sadhike, Sharnye Thrayambake Gowri, Narayani Namosthuthe.



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 31 Décembre 2018 - 05:10 KAMADHENU : NOTRE MÈRE VACHE

Samedi 29 Décembre 2018 - 05:05 MÈRE ADI PARASHAKTI

Mercredi 26 Décembre 2018 - 10:24 VISHNU AVEC SHRIDEVI ET BHUDEVI




VOS MOMENTS UNIQUES !