INDE : SA FEMME LUI PRÉPARE DES NOUILLES INSTANTANÉES À TOUS LES REPAS, IL DEMANDE LE DIVORCE

Au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner, l’épouse de cet homme lui cuisinait des nouilles instantanées. Une habitude que l’homme ne supportait visiblement plus puisqu'il a demandé le divorce.


C’est un divorce au motif peu banal révélé par le journal indien The New Indian Express, qui relayait les propos tenus par un juge aux affaires familiales de la ville de Bellary, dans l’État du Karnataka, en Inde. Parmi l’avalanche de dossiers que le magistrat doit traiter, l’un d’entre eux attire plus particulièrement son attention : celui d’un homme qui ne supportait plus les repas préparés par son épouse. 

Dans le dossier remis au juge, le mari explique que son épouse ne lui prépare que des nouilles instantanées, et ce, à chaque repas, car sa femme ne sait pas cuisiner, ni même préparer quoi que ce soit d'autre. Même au petit déjeuner, il n’y échappe pas ! 

L’homme s’est également plaint qu’à chaque fois qu’elle allait faire les courses, elle ne revenait qu’avec des nouilles instantanées. Forcément, à force, les repas ont dû être bien tristes, mais plutôt que de se retrousser les manches et de se mettre lui même aux fourneaux, l'Indien a tout bonnement préféré demander le divorce. Aujourd'hui, ce dossier que le juge a renommé "l'affaire Maggi", du nom d’une marque de nouilles instantanées, est classé. Le divorce a finalement été prononcé par consentement mutuel.

L'Inde est un des pays où l'on divorce le moins

En Inde, avant de pouvoir se séparer officiellement, les couples doivent rester au moins un an ensemble. Une loi instaurée dans un pays où 90% des unions sont encore arrangées par la famille. Malgré ça, les divorces ne sont pas si répandus que ça. Dans les milieux ruraux, où les femmes sont moins indépendantes financièrement, c’est même une chose très rare. 

Le magistrat en question a cependant constaté une chose : les demandes de divorce pour des raisons a priori futiles augmentent considérablement. Parmi celles dont il se souvient, il y avait notamment une personne qui voulait divorcer pour du sel mis du mauvais côté de l’assiette, ou encore un homme qui avait un problème avec la couleur du costume de mariage cousu par sa partenaire. 



        

Nouveau commentaire :


Facebook
Instagram
YouTube Channel