Malbar.fr : N°1 de l'Hindouisme à l'Île de la Réunion

INDE : DES MILLIERS DE PERSONNES ÉVACUÉES DE LEURS VILLAGES INONDÉS PAR LE GANGE



Le Gange, en crue, a dépassé son niveau d’alerte. Le fleuve est monté de deux mètres au-dessus de son niveau normal après plusieurs jours de pluies torrentielles en Inde.


Des milliers de personnes ont été évacuées de plusieurs centaines de villages inondés par le Gange en crue, qui a dépassé son niveau d’alerte dans une grande partie de l’État le plus peuplé de l’Inde.

Le fleuve sacré est monté de deux mètres au-dessus de son niveau normal, après plusieurs jours de pluies torrentielles, à Allahabad et dans ses environs, dans l’État de l’Uttar Pradesh (nord).

Plus de 600 villages inondés

Plus de 600 villages inondés, aux routes impraticables, se sont retrouvés isolés du reste du monde. 225 embarcations ont été dépêchées dans la région pour aider les personnes réfugiées sur les toits et dans les étages supérieurs de leurs habitations, a déclaré M.P. Singh, un responsable du district d’Allahabad, estimant que 4 500 personnes avaient été secourues.

À Varanasi (Bénarès), une cité sacrée pour les hindous située à une centaine de kilomètres en aval du Gange, 80 ghats (quais servant aux cérémonies funéraires hindoues) ont été fermés. En temps normal, des centaines de crémations se déroulent chaque jour sur les ghats ouverts 24 heures sur 24.

En dépit de la situation, les gens continuaient désespérément d’allumer des bûchers funéraires pour incinérer leurs morts, a raconté V.N. Mishra, chargé de l’administration du temple Sankat Mochan, même si cela signifie qu’il faut incinérer dans les ruelles, sur les toits et dans les autres endroits surélevés ​éloignés du Gange.

Le seuil de dangerosité dépassé

Le fleuve a dépassé d’un mètre son seuil de dangerosité à Varanasi où des milliers de personnes ont aussi été secourues, selon le responsable de la ville, Sanjay Kumar.

Le gouvernement de l’Uttar Pradesh a en outre déclaré que 940 abris avaient été mis en place pour accueillir les victimes d’inondations et que des rations alimentaires y étaient distribuées.

Depuis le début de la mousson en juin, des centaines de personnes ont trouvé la mort en Inde, y compris dans les États du Maharashtra et du Bengale occidental durement frappés.



Nouveau commentaire :

Règles communautaires Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.