Malbar.fr : N°1 de l'Hindouisme à l'Île de la Réunion et dans le Monde

IMPORTANCE DU FIL ROUGE ATTACHÉ AUTOUR DU POIGNET



Il est de coutume que les hindous nouent un fil rouge - communément appelé mauli ou signification du fil rouge attaché autour du poignet


Il est de coutume que les hindous attachent au poignet un fil rouge - communément appelé un mauli ou kalava - au début d'une cérémonie religieuse. Le fil est noué au poignet droit des hommes et au poignet gauche des femmes. Le sens littéral de mauli est «avant tout». Ici, la référence est la tête haute. Avec la lune perchée sur la tête de Shiva, on l'appelle Chandramauli.

Une personne met souvent le fil rouge au poignet lors d’une cérémonie, d’un rituel ou d’une puja, comme le culte du fleuve Ganga, une divinité ou certaines bénédictions. Le fil aide à préserver ou à absorber ces bénédictions quand il est attaché au poignet lors de la cérémonie. La pratique consistant à nouer le fil remonte à l'époque où Vamana Bhagwan a attaché ce fil sacré au poignet du roi progressif Bali pour lui accorder l'immortalité.

Le fil peut également être appelé un raksha ou rakhi et est mis sur le frère par la sœur pour montrer l’amour familial de la sœur. On dit que les nœuds dans le fil tiennent l'amour de la soeur quand elle l'a noué. Ainsi, le frère porte le rakhi en signe d’amour et de protection de la part de sa soeur. Dans d’autres arrangements, les nœuds attachés dans le rakhi lorsque les ficelles rouges sont données aux invités ou attachés autour des poignets avant une cérémonie ou une réception spéciale sont également considérés comme faisant preuve de la bonne volonté de ceux qui le proposent. - au poignet au début d'une cérémonie religieuse. Le fil est noué au poignet droit des hommes et au poignet gauche des femmes. Le sens littéral de mauli est «avant tout». Ici, la référence est la tête haute. Avec la lune perchée sur la tête de Shiva, on l'appelle Chandramauli.



Nouveau commentaire :

Règles communautaires Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.