Malbar.fr : N°1 de l'Hindouisme à l'Île de la Réunion

TEMPLE DU COLOSSE : UNE SUBVENTION QUI FAIT CAUSER



Le 30 octobre, le Département a accordé une subvention de 36 300 euros au temple du Colosse pour mener à bien des travaux de réhabilitation. Une aide décriée par des fidèles anonymes mais tout a fait légale et justifiée pour Jean-Marie Virapoullé.


Anonyme, la "lettre ouverte"est signée par "quelques fidèles du Colosse". Elle a été envoyée à notre rédaction quelques jours avant une visite du temple par Jean-Marie Virapoullé en tant que 1er vice-président du Département et par la vice-présidente de la Région, Sylvie Moutoucomorapoullé. Egalement deux candidats à la mairie. C'est là que ça coince pour nos fidèles anonymes : "Même si le temple attire des touristes, il n'en demeure pas moins un lieu de culte qui nécessite le respect de nos traditions, il est inconcevable d'en faire un lieu de propagande politique". Et de voire dans la subvention une sorte de cadeau électorale "alors que la loi interdit formellement de telles pratiques à trois mois des élections et de plus avec l'argent des contribuables (…) Les autres communautés apprécieront cette manœuvre des Virapoullé père et fils, surtout connaissant votre penchant pour la religion tamoule". S'ils disent se réjouir de l'aide, ils regrettent que cela se passe "à trois mois des élections". Contacté, Jean-Marie Virapoullé réfute : "Ce n'est pas un cadeau électorale, mais une décision basée sur l'état du temple et qui répond à l'intérêt public local". Il précise que la demande émane de l’association "Espace Culturel du Colosse" et non de l'association religieuse (association "Pandialée Colosse").

"PAS UN CADEAU ELECTORAL"

Pour le Département, la loi est respectée en précisant que la loi de 1905 concernant la séparation des églises et de l'Etat stipule qu'il est possible pour une collectivité de soutenir financièrement une association cultuelle "pour la réalisation de travaux de réparation à l’exclusion de travaux visant à améliorer, embellir et mettre en valeur".

Ce qui est le cas pour la collectivité. La subvention doit financer (à hauteur de 20% du montant total), des travaux de rénovation divers (traitement anticorrosion, étanchéité, réparation des statues, peinture de protection murale). Autre argument : la loi Notre donne une compétence en matière touristique et culturel aux Départements.

Et le temple est visité par plus de 25 000 touristes par an selon son président et par des centaines de fidèles durant les cérémonies. L'élu rappelle par ailleurs que d'autres bâtiments religieux ont bénéficié d'aides des collectivités ou de l'Etat comme la mosquée de Saint-Denis ou différentes chapelles classées au titre des monuments historiques. Ce qui est le cas du temple du Colosse de par sa position dans le périmètre de protection de la cheminée de l'ancienne sucrerie.

"Il n'y a pas lieu de polémiquer et c'est d'ailleurs ce qui s'est passé au Département où le dossier a été validé à l'unanimité en présence d'une autre élue de Saint-André", Michèle Caniguy. "C'est la culture du vivre-ensemble que nous souhaitons développer pour Saint-André avec dans le même temps la crèche devant la la mairie et une volonté de rénover l'église qui est un bâtiment communal". Et si la décision risque de faire jurisprudence et inciter d'autres édifices religieux a sollicité une aide, l'élu invite ces derniers à envoyer leurs dossiers, " ils seront examinés".

Deux présidents, deux avis

La président du temple de Bois-Rouge, rénové il y a quelques années va dans le sens de la tribune : "Un temple doit être réserve aux fidèles, on ne joue pas avec le Bon dieu". Pas de place pour les politiques pour lui. Président du temple du Colosse, Pascal Ponapin estime que concernant la tribune "il ne doit pas s'agir de fidèles du temple". Il chiffre à un peu plus de 180 000 euros le montant des travaux. Une somme pour laquelle "les seuls dons des fidèles ne suffiront pas. C'est pour ça que nous avons fais une demande, il n'y a pas de politique là-dedans". Il précise qu'une demande a également été faite à la Région. Il appelle dans le même temps chacun à participer aux dons dans le cadre de la rénovation. Ils sont déductibles des impôts.

Via nos confrères de Clicanoo.re



Nouveau commentaire :

Règles communautaires Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.