Le poème des Upanishad



LE POÈME DES UPANISHADS
1
SHIVOHAM !

Tuant les désirs pour désirer la délivrance,
Ma vie purifiée par la compréhension de Dieu,
Le mental maîtrisé mène à la non-souffrance :
L'âme est en joie quand elle se sait Tout radieux ;

Mes corps passent, créés et détruits dans l'Infini,
Je suis en réalité Brahman*, Un et Multiple,
Mon souffle, aux Univers, est depuis toujours uni :
Puissé-je exister partout sans égoïsme triple** ;

Voulant la Paix de tout être, sans haine aucune,
Je suis la voie menant à danser Cycles, Sciences,
Le Temps est ma Shakti*** niant le moi, sans rancune ;

Je respire dans la conscience de ma Conscience,
Sans nul attachement aux choses transitoires,
Je vis l'éternel Présent, l'immuable Victoire.

*Brahman : Âme (universelle), Dieu.
**Violence, avidité, avarice.
***Shakti : Energie divine.
Note : Shivoham signifie en sanskrit « Je suis Shiva, Bon » ; on trouve cette expression sacrée dans la Maitreya Upanishad, III-4 (appartenant au Krishna Yajur Veda).
2
HARE KRISHNA !

Krishna est tous les dieux et plus que l'Infini,
En son Corps dansent les univers les plus grands,
Son Souffle est en chaque atome à la vie uni,
Il joue de la flûte l'Harmonie qui s'apprend :

Sons gracieux mêlés aux voix des Gopis* souriantes,
Comme un soleil entouré de ses rayons d'or,
Dieu s'amusant avec les âmes immanentes,
Il est la Beauté que la Compassion adore ;

Volant les vêtements des Gopis affolées,
Il montre que chaque chose lui appartient,
Enseignant le pur Amour qu'il sait rappeler

Et poussant les Gopis à se voir nues, sans biens,
Krishna est en chacun le Cœur qui bat sans cesse
Pour éprouver la Merci de chanter sa Liesse.

*Gopi : « Vachère ».





3
SHIVOHAM !

Ce que je suis, le monde qui m'entoure l'est.
Si mon mental est en Paix, l'Univers aussi.
En moi, l'infini souffle qui s'est envolé
Vers le Tout devient le vent, le ciel, la merci.

Tout est Un ; je suis l'autre vie ; l'autre est l'allié
Divin écrasant notre ego pour notre bien.
Si j'abandonne mon orgueil, je suis relié
À tout être et à l'Éternel qui me détient.

Qui n'est pas moi ? Qui suis-je ? Je suis l'étincelle
Émanant du Feu originel créateur ;
Perdu dans les fumées d'illusions temporelles,

Je cherche l'Incréée Source qui tue les peurs :
Elle est en mon cœur l'Âme allant de corps en corps,
Lune reflétée dans l'eau des sens et des morts.

4
HARE KRISHNA !

Krishna, puis-je rester ton dévot pour toujours,
Mon front à tes pieds, mes pensées en Paix totale,
Être uni à toi au-delà des nuits, des jours,
Être autour de ton cou guirlande de pétales...

Krishna, puis-je être doux parfum des fleurs splendides
Dont tu te pares pour purifier les six sens*,
Être une âme non illusionnée par le vide –
Mais en Plénitude être au cœur de ton Essence...

Le néant n'existe pas, ton Être est Présence,
Tu soutiens la Création par ta respiration,
Ce que je vois n'est que souffrance en ton absence...

Suis-je ton éternel complice dans l'Action ?
Tu es le Maître du Tout enseignant la Grâce,
Je suis – sur le sol des vies – ton infinie Trace.

*Le sixième sens est le mental.









5
SHIVOHAM !

Je ne suis ni le corps ni le mental qui pense,
Ni les sens, ni les désirs, je suis la Conscience,
Je suis Shiva, l'Âme en paix sans mort ni naissance,
Je suis l'Infini unique dans sa radiance !

Je suis l'Être où tournent les réincarnations,
Le moyeu éternel de la roue temporelle,
Libre d'aversions, d'attachements, de passions,
Je suis sans espoir ni dégoût, sans peur cruelle !

Je suis l'ineffable Soi des vies innombrables,
Je suis depuis toujours, rien ne peut me soumettre,
Tuant l'impermanence, mirage impitoyable.

Je suis Shiva, je n'ai ni disciple ni maître,
Je suis Forme au-delà des formes éphémères,
Je suis l'Indivisible à la fois père et mère.

6
HARE KRISHNA !

Du non-né Krishna, les mortels et dieux émanent,
Tous ont leur source en ce mystère omniprésent,
Nous sommes flammes du brasier nommé Brahman*,
Dieu est en chacun Conscience et Cœur bienfaisant.

Victime des maux ou leurré par les plaisirs,
Je ne suis point le Suprême contrôlant tout,
Mais mon esprit, dans la dévotion à saisir,
Se purifie en voyant le Seigneur partout.

Quelle joie de servir le Supérieur sans crainte !
Me sachant infiniment dépendant du Ciel,
De la Terre, de ses Fruits, du Cosmos – Empreintes

De l'éternel Bouvier qui joue, détruit, appelle
Ses créatures à tuer leur égoïsme,
Je prie en ton nom – refuge du bel altruisme.

*Brahman : Âme (universelle), Dieu.









7
SHIVOHAM !

Le monde que je reflète est songe pluriel :
Irréelles mes jouissances et mes souffrances,
Toutes passagères ! seul l'Éternel est réel :
Sans début ni fin – Shiva danse l'Apparence.

Je passe en tel ou tel rôle, en tel ou tel corps,
Dans ce changement continuel où je meurs,
Je suis Autre que l'état de faible ou de fort,
Je suis le Soi de chaque vie, en chaque cœur,

Je suis l'Espace en tout lieu, vase ou existence,
Le même en paix dans toutes les situations,
Je suis l'Âme universelle dans sa constance,

Je suis Conscience éveillée dans sa Création,
Je suis Shiva bienveillant envers tous et libre,
Je suis le Suprême Un – gardien de l'Équilibre.

8
HARE KRISHNA !

Dans l'ombre, tu prends la corde pour un serpent :
Sors des ténèbres de ton intellect leurré !
Ton vrai Soi n'est point ton corps, le monde, le temps,
Qui font croire que l'on vit pour être apeuré !

Veille, rêve et sommeil profond sont roue qui tourne,
Car tournent les vies comme l'eau change de forme :
Tantôt air, pluie ou lac, dans l'ego – je retourne ;
Je suis le Ciel incolore qui se transforme

Et s'incarne en une peau grise, bleue ou noire :
Nous sommes tous la même argile du Créateur,
Différents objets en terre remplis d'espoirs :

Nul être ne m'est inférieur ni supérieur,
Je suis maître de tout si je brûle mon moi,
Cœur de l'Omniprésent qui fait de Toi ma Loi.











9
SHIVOHAM !

Qui connaît le cosmos dans le corps le transcende* :
Mes yeux sont des astres, mes veines sont des fleuves,
Ma respiration est le vent, ma vie – l'offrande
Qui nourrit le Feu du Temps, apprend des épreuves.

Mes poils sont les arbres méditant « Je suis Lui »,
Mes larmes, sueurs, sont l'océan au goût de sel,
Les clignements de mes yeux sont les jours, les nuits :
Je me reconnais en Conscience universelle !

Le Soi immortel au cœur de chaque être est mien,
Indifférent tant au succès qu'à l'insuccès,
Libre des désirs, de leurs égoïstes liens,

Je suis l'Impensable en qui germent les pensées,
Je suis l'Un, racine subtile qui m'entoure,
Être en Tout dans la Paix où il n'y a nul retour.

* Taittirîya Upanishad, II, 8.

10
HARE KRISHNA !

Tout ce qui émane de Krishna est douceur :
Ses joies, ses jeux, ses gestes, ses mots, sa noirceur...
Krishna est pour toutes les vies une âme-sœur,
Ami des sans-amis, Seigneur des sans-Seigneurs,

Krishna est en moi le Secret qui me fait vivre,
Il est né de lui-même, il est Mort de la mort,
Il est Père d'Amour et Mère qui délivre,
Il est l'Être indicible en tout grâce à son corps,

Il pénètre les atomes jusqu'aux planètes,
L'infiniment grand et petit forme sa bouche,
Il nourrit le monde et se nourrit de sa quête :

Donner la Complicité sacrée qui le touche,
En n'étant jamais nuisance ni suffisance –
Éveiller la Conscience à son Omniprésence.









11
SHIVOHAM !

Je suis Brahman* nu vêtu du ciel et d'espace,
Différent des habits des réincarnations,
Recouvert des cendres des mondes qui trépassent,
Dansant le Cycle des créations, destructions,

Je suis Shiva errant dans l'Infini, ma vie,
Ma compagne, la Nature unie à mon âme
Comme l'éclat est uni au soleil ravi,
Comme la chaleur belle est unie à la flamme !

Le reflet ou monde de l'éphémère existent
Seulement parce que le Témoin éternel
S'identifie au miroir qu'est le corps, persiste

À se croire réflexions d'actions passionnelles,
Mais sitôt qu'il se sait l'Unique il peut clamer :
« Je suis Lui, Dieu Spectateur du Jeu** sublimé ! »

*Brahman : Âme (universelle), Dieu.
** « Jeu » : Lîlâ, activité transcendantale du Seigneur, danse cosmique divine, jeu de la divinité derrière les apparences du monde phénoménal, théâtre des âmes et du monde.

12
HARE KRISHNA !

L'âme rayonne dans le corps comme la fleur
Embaume l'espace qu'elle incarne et anime :
L'âme offre l'énergie de parfumées couleurs
Aux êtres que Dieu voit d'un regard équanime :

Chaque vie est mon reflet, mon égal parfait ;
Dieu les digère sans exception, les dévore,
Seuls les Délivrés vont en son cœur satisfait :
Les autres vont dans la matrice de la Mort.

Pourquoi être soucieux ? Sois heureux, sois joyeux
D'Être simplement, sans sombrer tel un frustré
Possédé par des désirs qu'il croit impérieux :

Libre d'illusions mentales idolâtrées,
Chante le nom de Krishna qui donne à aimer
La Création, le Jeu de Dieu qui m'a charmé !








13
SHIVOHAM !

Tout œil voit grâce à la Lumière autre que lui :
Seul, l'œil est aveugle. Ainsi, l'âme individuelle
S'illumine aussi grâce au Seigneur Bon qui luit
En elle : sans Dieu, je suis en de continuelles

Ténèbres où je souffre soumis à mes sens...
Mais une fois Serviteur de l'Autre absolu
Qui me nourrit et me constitue, mon Essence
Devient ce qu'elle est par l'Amour qui m'a élu :

Je suis Shiva contemplant le Soi reconnu !
Je ne peux atteindre seul la libération
Des morts, naissances : je dois aimer l'inconnu

Tout qui m'adore en son infinie compassion,
Me guide dans les expériences qu'il me donne,
Me transforme en Paix lorsqu'à lui je m'abandonne.

Note ; prière de Thiruvarutpayan : « Par sa nature, l'œil a la capacité de voir ; l'œil et la vie voient quand il y a lumière ; sinon, ils ne le peuvent pas. » (De la même manière, sans la Grâce de Dieu, même si la vie est un être intelligent, elle ne peut pas se libérer elle-même du cycle des transmigrations.)

14
HARE KRISHNA !

Séparé de Toi, mon âme, mon tout, mon cœur,
Je t'aime comme un arbre aime voir ses pensées
Être cueillies, goûtées – par l'Infini vainqueur,
Fruits gorgés de Conscience en Toi ensemencée !

Mon être est un champ où tu as planté ton nom
Qui pousse en moi et m'incite à n'être que Toi
Et différent de Toi pour savourer le Don
De mes choix à tes pieds d'Ami, d'Amant, de Roi.

Mes pensées remplies de Toi sont si amoureuses
De ta Création – que je te ressens partout !
Tu sais tant consoler ma raison miséreuse :

Je ne suis libre qu'en Toi par cet amour fou !
Je suis seul sans Toi, mais très loin tu m'accompagnes
Quand je me perds en moi en délaissée Comgagne.








15
SHIVOHAM !

L'âme est le fil autour duquel les existences
Se réunissent comme des graines précieuses
Traversées par Brahman* et son omnipotence :
Collier que Dieu porte en sa confiance radieuse.

J'ai fait de Lui mon moi et de l'Autre ma foi,
Je suis Lui et il est en mon cœur l'Absolu
Qui me dépasse et m'habite tout à la fois ;
Je suis Shiva : je suis Liberté résolue !

Nulle vie ne me craint et je ne crains personne,
Nul événement ne peut me faire tomber,
Je suis toujours Ciel immobile en qui rayonne

La lumière des astres par l'Être imbibée,
Ciel où vont les vents des changements sans m'atteindre :
Je suis Flamme infinie que nul ne peut éteindre !

*Brahman : Âme (universelle), Dieu.
16
HARE KRISHNA !

Je suis l'Eau, la Plante, l'Animal et l'Humain,
J'étais tout cela et je serai tout cela :
Je suis le Présent sans passé ni lendemain,
Je suis le Réel au-delà de l'au-delà !

Je vois Dieu en chaque être et chaque être en mon Dieu,
Le Tout, L'Âme de tous et l'Être impérissable,
Lit où s'écoule le fleuve sombre et radieux
D'impermanents flux captant nos pensées de sable.

L'Infini bleu est en moi et autour de moi,
Je suis une des Vagues de la Mer divine,
Je suis l'Océan où s'unissent tous mes choix,

Rivières venues du Ciel cherchant leur racine,
Je suis l'Indestructible en tes palpitations,
Je suis avec Toi amoureux de notre Union.

Note : Voir Dieu (Brahman) en chaque être est une forme du Yoga (« Union » avec Dieu), purifiant le mental et les actes, détruisant l'égoïsme. Ainsi, dans la Pashupata Brahmana Upanishad (II, 39, Atharva-Veda), il est écrit : « Pour le yogi qui est connaisseur de Brahman, toutes les créatures vivantes sont Brahman. De ce fait, les distinctions de caste (naissance) lui sont indifférentes. » (108 Upanishads, traduit par Martine Buttex)

 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 2 Juillet 2017 - 10:43 Un autre regard sur l'Hindouisme

Dimanche 26 Février 2017 - 15:06 Retrait appel à témoins




VOS MOMENTS UNIQUES !