La Saint-Valentin en Inde, le choc des cultures


Depuis une dizaine d'années, même l'Inde est touchée par le virus de la Saint-Valentin, mais cela soulève des réactions violentes de la part des traditionalistes hindous.


La fête de la Saint-Valentin est entrée en Inde par le cinéma. Quelle meilleure porte pouvait trouver cette tradition, que celle des films sentimentaux de Bollywood ? Ceux-ci, cherchant toujours à coller le plus possible à l'idéal occidental, ont fini par influencer la jeunesse indienne et à faire admettre que l'amour pouvait être une histoire de sentiments, et pas seulement d'arrangements matrimoniaux. Une évolution qui n'est pas du goût de tous.

Comment les Indiens considèrent l'amour ?

Paradoxalement, les Indiens tiennent l'amour comme une chose sacrée et en si haute estime qu'ils ne plaisantent pas avec ce sujet. Le mariage arrangé est une manière pour eux de construire une histoire d'amour éternelle, avec l'aide des dieux et des astres. Comme le dit un écrivain indien : " Vous, les Occidentaux, vous aimez d'abord, et vous passer ensuite toute la vie à apprendre à vous détester. Nous, on ne s'aime pas, et on passe toute sa vie à apprendre à s'aimer." Le flirt et les relations avant le mariage ne sont donc pas de mise, encore aujourd'hui, bien que les choses évoluent dans les milieux aisés des grandes villes (mais pas tant que cela dans l'absolu).

La plupart des jeunes acceptent leur mariage préparé par leurs parents, et ils ne savent pas pour la plupart, ce que signifie "tomber amoureux". Ils n'ont donc ni amertume ni regrets, et sont épargnés par les affres de l'amour avant le mariage. La virginité des filles comme des garçons est habituelle, bien que la sexualité ne soit absolument pas un sujet tabou. En revanche, il n'est pas accepté de démonstrations d'affection en public, même de la part des couples mariés, et les couples de fiancés se cachent dans les jardins pour s'embrasser, ou simplement se tenir sagement par la main. Très Bollywood oblige !

La révolution de la Saint-Valentin

Il est certain que dans ce contexte traditionnel et sacré, la Saint-Valentin apparaît comme un prétexte à la libération des mœurs. Mohabbatein , un film sorti en 2000 est l'un des premiers à avoir insufflé ce vent de liberté dans la jeunesse indienne. Reprise bollywoodienne du Cercle des poètes disparus, on y voit un professeur marginal encourager ses élèves à exprimer leurs sentiments le jour de la Saint-Valentin, malgré les sévères interdictions d'un directeur rigide et borné. La subversion absolue pour une Inde pas encore tout à fait prête à accueillir de tels propos. Seuls le talent d'Amitab Bacchan et de Sharukh Khan ont réussi à ne pas faire condamner ce film par le public indien.

La Saint-Valentin (Valentine's day) a réussi à s'imposer dans les milieux les plus aisés des grandes villes indiennes, où le marketing aidant, la population s'est peu à peu adaptée à la provocation. Et aussi, parce que la Saint-Valentin est présentée en Inde comme une fête familiale, et l'occasion de célébrer l'amour sous toutes ses formes, y compris pour ses parents, ses professeurs, ses collègues de travail. Elle n'aurait pas pu avoir ce succès si elle s'était comme chez nous, limitée aux relations amoureuses, qui ne sont pas supposées exister avant le mariage.

L'opposition des traditionalistes hindous

Les amoureux qui s'affichent en Inde le jour de la Saint-Valentin, prennent le risque de se voir durement interpellés par des hindous à cheval sur les principes. Le reproche le plus souvent invoqué est la perversion de la culture et des traditions indiennes par l'Occident. Dans le Madhya Pradesh, l'organisation Bajrang Dal a affirmé qu'elle combattrait becs et ongles la célébration de la Saint-Valentin. Cela peut aller jusqu'aux menaces. Une autre organisation, le Shiv Sen a, occupe ce jour de fête en prenant des photos des jeunes amoureux se tenant par la main, pour les envoyer ensuite à leur famille. Des attaques violentes ont lieu chaque année, des hindous extrémistes faisant irruption dans les restaurants pour terroriser les couples et frapper les jeunes filles (comme par hasard...)

Malgré tout, la Saint-Valentin continue de construire son succès grâce notamment au silence encourageant des autorités qui voit dans ce phénomène une manière de stimuler l'économie (comme en Occident !). Le service national des postes éditent même à cette période des timbres-poste thématiques et parfumés, pour encourager le trafic du courrier et accélérer ses bénéfices. Pour éviter les problèmes dans la rue, de plus en plus d'Indiens font appel à Internet. Le très célèbre site matrimonial "Friend Finder" enregistre des records d'inscription et de connexions au mois de février.

Mais il faut rester réaliste : la plupart des jeunes Indiens rêvent d'approcher de près ou de loin la culture occidentale. Célébrer la Saint-Valentin est pour eux l'illusion d'atteindre ce rêve, mais cela reste très formel. Dans la réalité, sauf exception, ils demeurent des jeunes dociles et ils épouseront pour la plupart le conjoint que la famille aura choisi. Nombre d'entre eux sont bien conscients que la Saint-Valentin est davantage un moyen de faire de l'argent, qu'une voie de libération. Pas idiots les Indiens...

Une Saint-Valentin à l'indienne

Si vous êtes en Inde, sachez cependant comment célébrer la Saint-Valentin :

- N'offrez pas de fleurs ou un cadeau à une jeune fille, mais plutôt à sa mère !
- Vous pouvez envoyer des cartes ou offrir un cadeau à vos amis
- Ours en peluche et chocolats sont très appréciés 
- N'oubliez pas les enfants, qui ont droit eux aussi aux cadeaux de Saint-Valentin
- Si vous êtes amoureux, invitez votre ami(e) à une des nombreuses soirées spéciales organisées pour la Saint-Valentin dans les villes, plutôt qu'essayer de passer une soirée en amoureux.
- Si vous tenez au restaurant romantique, rendez-vous dans les quartiers chics, mais invitez aussi les parents de votre ami(e) !

Et restez vigilent, les traditionalistes hindous ne plaisantent pas ! Vous serez plus à votre aise à Goa que dans un village du Rajasthan...



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Avril 2019 - 15:27 HISTOIRE DU BHARATNATYAM, DANSE INDIENNE




VOS MOMENTS UNIQUES !