LOGAMBAL SOUPRAYEN-CAVERY DÉMISSIONNE DE FORCE


Pour la première fois, une femme été Présidente de la Fédération tamoule de la Réunion. Après 3 ans au siège de direction, Madame Logambal Souprayen-Cavery a été forcé de démissionner. Depuis maintenant, plusieurs mois, pour ne pas dire années, deux groupent s'opposr celle de la présidence actuelle et celle de l'ancienne présidence voulant détrôner celle-ci.


Il n'y a plus de femme à la tête de la Fédération des associations et groupements religieux hindous et culturels tamouls, plus connue sous le vocable de Fédération tamoule. 

Logambal Souprayen-Cavéry, qui avait été élue à ce poste en 2015, vient d'adresser sa démission à son conseil d'administration. 

Dans un bref courrier daté du 29 mars et adressé à tous les administrateurs, Logambal Souprayen-Cavéry explique sa décision par les ''nombreuses pressions (menaces, blocage du fonctionnement, violences verbales et écrites, perturbations des assemblées...) coordonnées par un groupe d'administrateurs depuis 2016.'' 

Des événements qui, juge t-elle, ne lui permettent plus d'assurer son rôle. 

Opposion virulente 

De fait, la jeune présidente avait rapidement dû affronter une opposition virulente de la part des partisans de son prédécesseurs, Daniel Manienpoullé. Il y a un an, 18 des 29 associations membres de la fédérations avaient reproché à Logambal Souprayen-Cavéry d'organiser un assemblée générale de la fédération le premier dimanche du mois, un jour habituellement consacré aux cérémonies, dans la mairie de Saint-Denis en pleines campagnes électorale et alors que la route en corniche était fermée. Parmi eux, les quatre vice-présidents des quatre microrégions et le secrétaire général de la fédération. 

La présidente avait alors considéré que la demande de report de l'assemblée générale s'apparentait à une tentive de bloquer le fonctionnement de la fédération et les dissensions entre Gilbert Souprayen-Cavery, père de Logambal et ancien trésorier du temple de la Rue Saint-Louis, à Saint-Paul, et le dionysien Daniel Manienpoullé, président de la fédération pendant six ans. 

Au mois de décembre 2017, après avoir été mise en minorité lors d'un conseil d'administration de la fédération, Logambal Souprayen-Cavery avait déjà failli démission de la présidence. Elle en avait accepté le principe avant de se raviser et de contre-attaquer dans un mail virulent adressé aux administrateurs. ''Vos propos et vos gestes sont allées bien au-delà du débat contradictoire, écrivait-elle alors. Votre posture, particulièrement violente, m'a amené à réfléchir, je reviens sur ma décision, je ne souhaite plus démissioner, je reste et souhaite me donner les moyens de conduire mon mandat jusqu'à au moins son terme ! Dans optique, je me réserve le droit de porter plainte pour harcèlement en groupe organisé.''

Quelques mois plustard, la jeune jemme a finalement jeté l'éponge. 

SOURCE : Le quotidien. 

Alexis Poinin-Coulin n'a pas tardé à réagir par un communiqué sur les réseaux sociaux : 

''C'est avec beaucoup de regrets et d'émotions que j'ai appris dans le journal du Quotidien de ce matin, la démission forcée de Madame Logambal Souprayen-cavery Présidente de la Fédération des associations tamoules de la Réunion, quel mépris, comment voulez-vous réunir et rassemblée toute une communauté avec un tel esprit de dictateur de la la part d'un petit groupe de quelques personnes, se faisant passer comme le commanditaire et le chef des Malbars à la réunion, (zot lé mal barré les gars) je précise que je me suis retiré de cette Fédération juste après le mandat de Mr Krishna BADAMIA, vu le comportement de ces membres lors de son élection à la présidence, pour une fois, dans l'histoire de la Réunion, une Dame était au commande d'une tel institution, de part ses qualités et ces compétences, sa vision d'élargir aux autres associations à un grand rassemblement de toute une communauté, tous ensemble n'auraient dût s'unir pour montrer et donner l'exemple à ceux qui ont fondés cette Fédération et surtout, aux jeunes prétendants, je ne veux pas pour l'instant entré dans la polémique, mais en tout cas, j'espère que Madame Logambal Souprayen-cavery nous éclaircira sur les raison de son départ sur la place public puisque nous sommes tous concernés, et nous en tireront les conclusions.''

Une soif intense de pouvoir par un petit groupe 

Face à un tel événements, nous voyons rapidement les magouilles qui ont toujours existé au sein de cette fameuse fédération. Des personnes avec une soif de pouvoir tellement forte, dont de nombreuses personnes ont réagi sur la toile.

'' Ce petit groupe qui était à la tête de la fédération pendant 6 ans juste avant elle se prend comme vous dites si bien je leur dis moi de sortir un peu de leur Temple ou association et de comparer concrètement leurs 6 années de gestion de la fédération avec les 3 années de la présidente, elle était trop compétente pour eux ce petit groupe croit que la fédération leur appartient.'' -(G S-C). 

J'admire le parcours de Logambal. J'ai vu un enfant se sacrifier pour construire notre culture. je pense sincèrement qu'elle a eu raison de sortir dans ce panier de crabe.bravo Logambal. (A.R)

Toute notre équipe tient à remercier Madame Logambal Souprayen-Cavery pour ses 3 ans au sein de la Fédération, où elle avait su donner une nouvelle et bonne image à la Fédération, malgré sa lutte acharné face à un groupe de personnes assoifé de pouvoirs, qui n'a pas pu faire le travail, fait par Madame Souprayen-Cavery et qui d'ailleurs ne pourra jamais en faire autant. 

Merci Madame Logambal Souprayen-Cavéry !




1.Posté par Paul le 08/04/2018 18:18
Qu’a t-elle fait pendant ces 3 ans ? S’etre Entourée des mauvaise série personnes trop jeunes pour se positionner en donneur dde leçons, Prendre le parti pris des intérêts individuels au détriment de ses membres, ne psont s respecter le règlement général ni le règlement intérieur, bref : ans sans rien comprendre ce qui lui arrive.

2.Posté par leopoldine le 09/04/2018 08:34
bonjour,
J'ai été surprise par cette démission, c'est la première fois que quelqu'un n'achève pas son mandat depuis que la fédération tamoule existe.
Ce n'est pas acceptable de forcer quelqu'un à faire ce qu'elle ne veut pas, elle devrait porter plainte devant la justice avec les preuves qu'elle a. Cela ne surprendra personne qu'un tel milieu soit machiste. Je suis triste et je souhaite qu'elle puisse poursuivre son combat pour la danse et la culture malabar en générale au sein de son association.
Un grand bravo a elle pour son courage, et à tous ceux qui l'ont soutenus durant ces trois années riches en émotion.
Bonne continuation Madame ma Présidente.

3.Posté par CHARLES CASSABOIS le 11/04/2018 09:27
QUELLE TRISTESSE !!!
Où avez-vous la tête ? Comment voulez-vous avancer si vous êtes divisés ! Je trouve regretable qu'encore une fois "le pouvoir" prime sur ce que Madame Souprayenmestry pouvait apporter à la fédération avec toute son équipe.
N'êtes-vious pas trop "macho" messieurs qui contestiez son autorité ???
Aviez-vous vraiment envie de faire avancer les choses ???
that is the question !!!!!!!
Un GRAND BRAVO à vous Madame et à l'équipe qui était sous votre mandature, beaucoup de bonnes choses pour l'avenir. et merci pour la richesse que vous avez apporté à la fédération ; n'en déplaise à vos opposants !
JE NE FELICITE PAS LES ASSOIFES DE POUVOIR qui me rappelle les hommes politiques locaux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ils se sont imaginés que vous étiez une potiche Madame. Courage et bonne chance pour la suite. Shri Krsna veillera toujours sur vous.

Nouveau commentaire :











VOS MOMENTS UNIQUES !