Malbar.fr : N°1 de l'Hindouisme à l'Île de la Réunion

LE MONUMENT PRÉFÉRÉ DES FRANÇAIS : LE TEMPLE NARASSINGUA PEROUMAL ?



Cette année, c'est le grand retour sur France 3 du "Monument préféré des Français", animée par Stéphane Bern. Du 6 au 26 juillet, faites valoir votre voix et voter, dans la liste des 14 monuments sélectionnés, pour celui de votre choix. Le monument préféré des français sera révélé prochainement lors d'une grande émission spéciale sur France 3. Notre Magnifique Temple Narassingua Peroumal de St-Pierre fait partie de la liste, voter ici : https://www.francetelevisions.fr/et-vous/participer-a-une-emission/le-monument-prefere-des-francais-2915


Histoire du Temple Narassingua Peroumal

Selon la mémoire orale, le modeste temple originel, en bois aurait été construit en bordure de La Ravine Blanche, l'eau étant considérée comme purificatrice vers 1860 par les travailleurs indiens du quartier. Selon la légende on raconte qu'un bateau d'engagés indiens, s’est échoué sur les côtes de la Ravine Blanche, sauvant des eaux leurs statues, ils auraient construit le premier temple.

C'est M. Pavadépoullé Augustin, président du comité tamoul qui assure la gestion et l’organisation des rites religieux qui prend en 1962 la décision de construire un nouveau temple en pierres et béton pour remplacer la chapelle en bois. Avec l'aide de sa famille et des fidèles, dix années de travaux sont nécessaires pour que la structure actuelle sorte de terre, elle est achevée en 1972.

Le temple est organisé selon la tradition Indienne qui veut que le lieu de prière soit à l'image d'un corps humain étendu sur le dos : d'abord le Radja    Gopouran, les pieds, représenté par la tour d'entrée, ensuite le Mandaban, le tronc, et enfin le Vimanam, la tête. A côté se trouve l'Ashram, la maison du prête et un garage réservé aux chars de cérémonie.

1972, sous la présidence de M. Serge Zéganadin, la communauté tamoule du temple prend la décision d'embellissement, et d'agrandissement de celui-ci. Plus d’un millier de statues sont sculptées par des ouvriers venus d’Inde, avec l’aide des fidèles et des sympathisants.

Après des années de travaux le résultat est exceptionnel et le temple Narassingua Peroumal est consacré.



Nouveau commentaire :

Règles communautaires Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.