Malbar.fr : N°1 de l'Hindouisme à l'Île de la Réunion

LA MARCHE SUR LE FEU TOURISTIQUE PAYANTE ENFIN ANNULÉ !



Une victoire de plus pour Malbar.fr, nou lé pa plus, nou lé pa moins. Le semaine dernière, une publication de l'Office du Tourisme de l'Est sur son site et sa page Facebook a suscité la controverse en proposant une journée d'immersion payante dans un temple pour découvrir la tradition de la marche sur le feu. La polémique, qui durait toujours plusieurs jours après, a contraint l'Office à annuler la prestation prévue le 30 juin prochain.


Parmi les rituels religieux emblématiques à La Réunion, la marche sur le feu intrigue, autant parmi les Réunionnais que les touristes. Cette pratique de la communauté tamoule de l'île, observée dans plusieurs dizaines de temples associatifs et familiaux, accueille traditionnellement un large public, si tant est que celui-ci respecte les règles d'usage dans l'enceinte du temple. Rien d'inhabituel donc, à ce qu'on retrouve régulièrement des touristes parmi les rangs des curieux venus assister à cette tradition venue de l'Inde avec les engagés.

Pourtant, c'est bien une publication sur une marche sur le feu le 30 juin, au temple Maryen Peroumal de Saint-André, qui provoque la polémique depuis la semaine dernière. "Vivez une expérience authentique et plongez au coeur de l'univers envoutant d'une véritable cérémonie hindoue ! Participez à une journée complète avec des pénitents et profitez d'une des rares occasions d’assister à une traditionnelle marche sur le feu", disait la publication de l'Office du tourisme sur sa page Facebook "Tourisme Est Réunion". 

Après avoir dénoncer cette ''chose" il y'a quelques jour sur Malbar.fr, l'office du Tourisme a annulé cette offre. Une belle victoire dont nous sommes fiers, puisque il n'a jamais étais questions de faire du profit d’intérêt sur notre communauté, pour enrichir tels ou tels temples.  

Aucune réponses et ou explications n'est plausible vis-à-vis de ce genre de comportement ! 



Nouveau commentaire :

Règles communautaires Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.